Sécurité, Santé

-

Publié le

Chenilles processionnaires : ne pas s'approcher !

, .JPG 1.0Mo ()

De mai à juillet, la prolifération des chenilles processionnaires peut causer bien des soucis ! Leurs poils se détachent facilement et occasionnent des réactions allergiques. Pour des balades tranquilles, suivez ces quelques conseils !

Les chenilles processionnaires sont reconnaissables aux nombreux poils qui recouvrent leur corps, à leur nid en cocon logés dans les chênes et à leur mode de déplacement, en groupe. 

Leurs poils sont très volatiles et urticants ! Un coup de vent ou un contact même léger et leurs picots peuvent rester sur le corps longtemps. Ils engendrent de fortes réactions allergiques chez certains. Il est primordiale de suivre ces conseils simples :

  • je ne m'approche ni des chenilles, ni des nids, ni des chênes porteurs de nids (généralement signalés par un panneau)
  • je lave les fruits et légumes de mon jardin
  • j'évite de faire sécher mon linge près d'un arbre infesté
  • en cas de doute : je ne me frotte pas les yeux ni la bouche, je change mes vêtements et je prends une douche

Quels sont les risques ?

Réactions allergiques, vives démangeaisons, conjonctivites, toux irritatives et parfois des troubles plus graves, comme des oedèmes, peuvent survenir lorsque les poils entrent en contact avec la peau ou les muqueuses.

Les personnes précédemment atteintes par la chenille processionnaire doivent éviter tout nouveau contact, des réactions plus sévères pouvant subvenir. 

Que faire si je ressens ces symptômes ?
En cas de réactions allergiques au niveau des yeux, de la peau ou si je ressens une gêne respiratoire, consultez un médecin.