Cadre de vie, Déchets, GPSO

-

Publié le

Encombrants : GPSO fait la chasse aux dépôts sauvages

, .JPG 836Ko ()

4 millions d'euros, c'est le coût de ramassage des dépôts sauvages sur le territoire de GPSO. Respectons le travail des agents et préservons notre cadre de vie en déposant nos encombrants sur les trottoirs les jours de collecte. Des économies et plus de propreté à la clé !

Les incivilités coûtent cher : 4 M€ par an pour la collectivité et 150 € d’amende pour la personne verbalisée. Pour venir à bout des dépôts sauvages, GPSO propose pourtant une large palette de services :

  • Collecte hebdomadaire ou mensuelle des encombrants en porte à porte
  • 3 déchèteries mobiles
  • 1 déchèterie fixe
  • 1 camion de collecte des déchets dangereux

Malgré cela, l’incivilité de certains habitants vient dégrader les rues au grand désarroi des riverains, mais aussi des agents de GPSO qui œuvrent quotidiennement au nettoyage de l’espace public et à la collecte des déchets.

Face à la montée des incivilités et des dépôts sauvages sur l’espace public, 24 agents de GPSO ont été assermentés et sont désormais en mesure de verbaliser les auteurs d'infractions : déchets présentés en dehors des bacs (sacs, encombrants) ou bacs sortis en dehors des horaires de collecte. L’objectif : responsabiliser les citoyens.

Le chiffre
168
C'est le nombre de personnes verbalisées sur le territoire au 19 mai. Depuis 2015, cela représente 370 PV dressés.