Insectes

Le frelon asiatique

Si vous découvrez un nid de frelon chez vous (arbres, haies, jardins, toitures, regards d’eaux pluviales...), la panique n’est pas de mise. Il faut rappeler que la piqure d’un frelon asiatique n’est pas plus dangereuse que celle du frelon européen ou de la guêpe. Cependant, si vous vous approchez à moins de 5 m du nid ou que vous effectuez des mouvements agités, le risque de piqure est grand. En cas de proximité avec les activi-tés humaines, il est donc important d’établir un périmètre de sécurité (10-15 m autour du nid) et d’appeler un référent frelon pour signaler la présence du nid.
Il vous faudra prendre en charge la destruction qui doit être effectuée impérativement par une entreprise spécialisée.
Si vous voyez un nid de frelons sur l’espace public, contactez:
service municipal d’hygiène et de salubrité  / 01 41 14 81 14

Les pompiers ne font pas ce type d’intervention.


Le moustique tigre

Le département Hauts-de-Seine est classé en niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus - moustique tigre - est implanté et actif. Il peut, dans certaines conditions très particulières, être vecteur de ces virus, c'est pourquoi une surveillance renforcée est mise en place jusqu'au 30 novembre 2019.
Jusqu'à présent, aucun cas de maladie contractée sur le territoire francilien n'a été signalé. La vigilance de chacun reste néanmoins précieuse pour limiter les risques.
L'arrêté préfectoral du 2 mai 2019 permet la mise en œuvre conjointe de mesures visant à prévenir les risques de prolifération, à détecter et suivre l'évolution du moustique, ainsi qu'à protéger les personnes, au sein d'une cellule coordonnée par le préfet des Hauts-de-Seine et réunissant le Département des Hauts-de-Seine, l'Agence régionale de santé Île-de-France (ARS), les services de la préfecture et l'Entente de lutte et d'intervention contre les zoonoses (ELIZ).

 

La pyrale du buis

La pyrale du buis est un lépidoptère originaire d’Asie qui est arrivé en France depuis dix ans. C’est une chenille qui ne s’attaque qu’aux feuilles de buis pour se nourrir, causant ainsi de vastes dégâts, voire le dépérissement des buis.
Seul le traitement biologique est efficace et qui doit être renouvelé jusqu'en hiver.
 

les punaises de lit

Les punaises de lits figurent parmi les plus anciens parasites de l’homme. Après avoir quasiment disparu de nos vies quotidiennes dans les années 1950, elles font leur réapparition en France depuis quelques années en raison notamment de la multiplication des voyages.

Contrairement à certaines idées reçues, ces infestations ne sont pas liées à un défaut de propreté et peuvent avoir pour origine un objet, un meuble ou un bagage contaminé ramené chez soi.


Les chenilles processionnaires du chêne

Entre juin et mi-juillet les chenilles de la processionnaire du chêne peuvent provoquer des défoliations importantes dans les chênaies. Elles s’installent dans les milieux avec de la lumière comme les lisières ou les parcs. Leurs pullulations périodiques sont observées en France notamment en Ile-de-France. Leurs poils possèdent des propriétés urticantes pendant plusieurs années. Ainsi, ces chenilles, vivantes ou mortes, et leurs nids même anciens, représentent un risque sanitaire pour l’homme et les animaux.
C’est la plus urticante des chenilles de nos régions. La protéine en cause est localisée dans des poils microscopiques qui apparaissent au 3e stade larvaire (fin avril début mai). Ces poils restent urticants jusqu’à 2 à 3 ans après leur apparition qu’ils soient dans le nid (dans les mues) ou qu’ils aient été « lâchés » par la chenille qui se sent agressée ou qui a été écrasée.
En forêt, l’ONF n’applique pas de traitement insecticide qui pourrait s’avérer dangereux pour d’autres espèces parce que non sélectif. La diversité des essences ralentit la progression de la chenille processionnaire. Pour les particuliers et les communes, en fonction du calendrier, divers moyens de luttes peuvent être employés avec les précautions d’usage.