Les soldats morts pour la France

La Ville numérise régulièrement ses fonds d’archives et principalement les grandes sources généalogiques. Parallèlement, un travail d’indexation est réalisé par une équipe de bénévoles afin de faciliter les recherches généalogiques.

471. C'est le nombre de fiches mises en ligne par les archives municipales dans le cadre de sa politique de numérisation des actes d'état civil de plus de 100 ans.

Ils avaient 20 ans et sont morts sur les champs de bataille du nord et de l'est de la France. Ils étaient nés ou habitaient Meudon. Ils avaient atterri par hasard à Meudon pour se faire soigner dans l'un des hôpitaux militaires installés dans la ville. Ils venaient pour la plupart des États-Unis.

Les actes administratifs, comme les monuments aux morts et les pierres tombales, peuvent aussi nous raconter des histoires, notre Histoire.