32 878 € réunis pour la statue de Rodin à Val Fleury : La Ville de Meudon remercie les donateurs

Les dons des contributeurs vont de 10 € à plus de 1000 €. Grâce à eux, la reproduction en résine de L’Homme qui marche de Rodin sera prochainement installée place Henri Brousse, à la sortie Val Fleury du RER C. L’installation de cette œuvre viendra parachever les travaux de réaménagement de la place engagés à l’automne 2018. La Ville de Meudon se réjouit d’une telle mobilisation et remercie les donateurs.

Un projet co-construit avec les habitants

L’idée, suggérée par un habitant lors d’une réunion publique en 2018, aura été entièrement mené à bien avec les Meudonnais.

En mai 2019, les Meudonnais ont choisi l’Homme qui marche (45% des suffrages) parmi une sélection de cinq œuvres proposées par le musée Rodin. Le conseil de quartier de Val-Fleury s’est également prononcé pour cette œuvre, clin d'œil au réaménagement en cours place Henri Brousse, dont le but est de rendre l'espace aux piétons....

L’Homme qui marche, histoire et anecdote.

« L’Homme qui marche est, selon moi, une de mes meilleures choses » expliqua Rodin lors de l’exposition universelle de Rome en 1911. Financé initialement grâce à une souscription publique – déjà à l’époque ! – son œuvre, légèrement désaxée, le torse un peu penché et tourné vers la gauche accentue l’impression de mouvement. Son titre témoigne bien du souci de Rodin de toucher l’essentiel et l’universel. Giacometti s’en inspirera librement pour son chef d’œuvre du même nom.

Sans tête ni bras, L’homme qui marche, réalisé en 1907 n’en reste pas moins un chef d’œuvre de la sculpture de l’époque. Catherine Chevillot, directrice du musée Rodin explique : « le caractère incomplet de l’œuvre montre justement la puissance de la marche, du mouvement. Influencé par la sculpture antique, Rodin considérait que la sculpture fragmentaire était plus intéressante car elle met l’accent sur les jeux de musculature, qui font aujourd’hui la renommée de l’artiste ».