Le budget 2019

La dette diminue, les investissement continuent

Année après année, le contexte national impacte les finances locales. Malgré tout, le budget primitif 2019 approuvé par le conseil municipal permet à la Ville de poursuivre son désendettement tout en maintenant sa capacité à investir sans recourir à l’emprunt et sans augmentation d'impôts.

Les finances municipales sont une fois encore soumises aux contraintes liées à une nouvelle baisse significative de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de l’État : -7,5 % de baisse cette année. Principale dotation de l’État pour les collectivités locales, la DGF pour Meudon a baissé de 55 % depuis 2010 (- 5,9 M€). Par ailleurs, le flou demeure quant à l’avenir de la taxe d’habitation.

La Ville a maintenu son choix de ne pas en augmenter le taux, et ce pour la seizième année consécutive. Pour autant, celle-ci disparaîtra potentiellement pour tous les contribuables à la fin 2021 et aucune solution n’est encore arrêtée par le gouvernement pour compenser cette ressource fiscale actuellement indispensable à la vie des communes. À Meudon, le taux de la taxe foncière n’augmentera pas non plus en 2019. Malgré ces impératifs, la Ville présente un budget équilibré et raisonné, accordant la priorité à l’investissement, à la maîtrise des frais de personnel et à la réduction, comme les années passées, de son désendettement.

Bien qu’en légère baisse par rapport à l’année dernière, la part du budget consacrée à l’investissement demeure conséquente (29,805 M€) et permet de poursuivre des opérations d’ampleur comme la réalisation des espaces publics de l’écoquartier de la Pointe de Trivaux (3,1 M€), le nouvel équipement regroupant une école maternelle, un accueil de loisirs et une ludothèque à Meudon-la-Forêt (2,5 M€), le financement du futur terrain de football au-dessus de la nouvelle patinoire et le parking public de la Pointe de Trivaux (0,27 M€), les aménagements de Meudon sur Seine (0,688 M€) ou encore la mise aux normesd’accessibilité des locaux publics (0,2 M€).

Par ailleurs, ce budget 2019 ne laisse pas de côté les personnes en difficulté puisque la subvention de la Ville au budget du centre communal d’action sociale (CCAS) augmente de 1,3 %. Comme en 2017 et 2018, la Ville n’aura pas recours à l’emprunt cette année et diminuera son endettement de 15 % par rapport à l’exercice précédent. Le stock de dette aura donc baissé considérablement depuis une douzaine d’années (de 51M€ à 20M€), sans pénaliser l’investissement enfaveur du cadre de vie de tous les Meudonnais.

Les ratios du budget 2019

 Valeurs pour MeudonMoyennes nationales de la strate
Dépenses réelles de fonctionnement/population1519 €1237 €
Produit des impositions directes/population823 €628 €
Recettes réelles de fonctionnement/population1576 €1423 €
Dépenses d'équipement brut/population440 €253 €
Encours de la dette/population509 €1109 €
DGF/population104 €213 €
Dépenses de personnel/dépenses réelles de fonctionnement43,95 %60,50 %
Dépenses de fonctionnemen et remboursement de la dette en capital/recettes réelles de fonctionnement101,02 %94,50 %
Dépenses d'équipement brut/recettes réelles de fonctionnement27,89 %17,80 %
Encours de la dette/recettes de fonctionnement32,30 %77,90 %