Promenades

Lors des séjours de la famille Blancard à Meudon, Hippolyte Blancard réalisait de nombreuses photographies, notamment de sa demeure, sa famille et ses domestiques, sans mise en scène particulière. Elles livrent une vision neutre de sa propre famille et des domestiques, révélant une absence de hiérarchie sociale.

Le temps de pose, évaluer à quelques secondes à l’époque, ne laissaient guère de place au naturel, néanmoins, notre photographe amateur donne ce sentiment de cliché "pris sur le vif". 

Est-ce la raison pour laquelle sur l'ensemble de ces clichés, à l’exception de quelques événements (Procession de la Fête-Dieu) ou de scènes de vie (jours de marché), peu de personnes sont présentes ? Ou serait-ce pour privilégier l'aspect documentaire de ces reportages ? En tout cas, bien que mettant en scène son entourage, il se fait le témoin de la vie d’une famille bourgeoise en villégiature à la fin du XIXè siècle. 

Cliquez sur les photos pour les agrandir