Les tribunes d'expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les textes mis en ligne sont intégralement les mêmes que ceux publiés dans l'édition en cours du Chloroville

Liste Meudon ensemble

La sécurité est l’affaire de tous

Nous agissons au quotidien pour que Meudon demeure une ville préservée, où il fait bon vivre. La sécurité des Meudonnaises et des Meudonnais demeure une des priorités de la municipalité. Bien qu’elle relève d’abord des compétences de l’État, elle se décline finalement à plusieurs niveaux, incluant la commune.

Même si Meudon demeure une ville calme de manière générale, la sécurité doit être une mission partagée dans la mesure où nous pouvons tous avoir un rôle, quel qu’il soit. Ces résultats sont aussi à mettre à l’actif de notre conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, grâce à la mobilisation de tous nos partenaires (commissariat, préfecture, justice, conseil départemental, associations, RATP etc.).

La Ville a engagé une réflexion sur les dispositifs de vigilance qui sont créés dans les quartiers et qui font des habitants des acteurs de la tranquillité publique. Nous sommes également mobilisés sur la sécurité aux abords des établissements scolaires.

Par ailleurs, avec le concours actif du commissaire de police de Meudon, la réserve citoyenne va être mise en place à Meudon. Issus de la loi Égalité et Citoyenneté de janvier 2017, les réservistes sont des citoyens âgés de plus de 18 ans, qui s’engagent bénévolement auprès des policiers, dans des missions de prévention de la délinquance, de médiation, de solidarité ou d’éducation à la loi. Je tiens à saluer leur arrivée : ces réservistes, très motivés, seront un complément utile aux forces de police et ils permettront de relayer les préoccupations des Meudonnais.

La sécurité est également routière. Nous sommes actuellement confrontés aux conséquences des applications mobiles de trafic et de navigation communautaire qui déversent les flux automobiles dans des rues qui n’ont pas du tout la capacité de les absorber. Les riverains de la rue de la Belgique et ses alentours subissent cela de plein fouet. Avec les services de Grand Paris Seine Ouest et des communes environnantes, nous essayons de trouver des solutions pour atténuer l’impact de ce trafic, en liaison avec les collectifs de riverains et associations.

Enfin, sur le plan des transports et de la mobilité, dès le 1er janvier 2018, la réforme du stationnement payant entre en vigueur. C’est l’article 63 de la loi MAPTAM du 24 janvier 2014 qui a profondément modifié le stationnement payant sur voirie. Désormais, il y a une redevance de stationnement payable selon deux modalités : par anticipation, en fonction de la durée choisie par l’usager et c’est le « paiement immédiat » ou a posteriori, sur une base forfaitaire, correspondant au tarif dû pour la durée maximale de stationnement : c’est ce qu’on appelle le forfait de post-stationnement (FPS).

Celui-ci ne peut être supérieur au montant de la redevance due pour la durée maximale de stationnement dans la zone considérée (hors dispositif d’abonnement). Le FPS peut être variable selon les zones tarifaires et peut-être minoré en
cas de paiement anticipé. Par conséquent, si l’automobiliste ne paie pas ou ne paie que partiellement cette redevance lors du stationnement de son véhicule, il ne commet plus une infraction sanctionnée par une amende pénale de première classe (amende à 17 €). En cas d’absence de paiement, le montant du FPS est facturé à l’automobiliste. Celui-ci est alors en droit de stationner la durée maximale de stationnement autorisé dans la zone à l’heure de l’émission du FPS. C’est désormais à Grand Paris Seine Ouest qu’échoit cette mission de surveillance du stationnement payant et non plus les communes. Pour autant, à Meudon, la police municipale conserve toute son autorité sur les stationnements gênants ou à caractère dangereux.

Enfin, l’arrivée des Vélib’ à Meudon est une bonne chose pour le développement des circulations douces, sachant qu’une partie d’entre eux seront à assistance électrique en raison de la topographie de notre commune.

Nous vous adressons nos vœux de très bonne et heureuse année 2018.

La Majorité municipale

Liste Meudon Ensemble

Liste Meudon c'est vous

Industrie du futur et maintien de l’emploi à Meudon

Le Groupe ouvert MEUDON C’EST VOUS, vous souhaite une belle et heureuse année 2018. Nous espérons qu’en 2018 nous continuerons à travailler à la réussite des réformes dans notre pays et en Europe, au bénéfice de toutes et tous. C’est un impératif dans un monde en pleine mutation.

Ainsi, la France peut s’enorgueillir d’avoir plusieurs champions, au cœur de la 4ème révolution industrielle. Meudon peut être fière que l’un de ces acteurs majeurs soit sur son territoire. Nous voulons parler ici de GEMALTO. Or, cette entreprise leader mondial de la carte à puce, qui emploie plus de 15 000 personnes dans le monde, 3 000 en France dont une part conséquente à Meudon, traverse un moment de crise. La question est posée de son impact sur l’emploi et en particulier dans notre ville.

En effet, la crise des cartes SIM et des cartes bancaires a placé Gemalto dans une situation difficile. En 2016, un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a été annoncé avec la perspective de 288 postes supprimés notamment sur le site de Meudon. Au troisième trimestre 2017, la dégradation de la situation s’est poursuivie avec une baisse de 14 % dans les cartes bancaires et de 12 % dans les cartes SIM. Le 7 décembre dernier, une assemblée générale de l’intersyndicale a eu lieu à Meudon et une grève simultanée sur les 3 sites concernés dont celui de notre ville a eu lieu le 12 décembre 2017, c’est-à-dire le jour du début officiel en Comité Central d’Entreprise (CCE) de la procédure de plan social.

Affaiblie, l’entreprise a fait l’objet, d’une offre d’achat par le groupe français ATOS, rejetée, puis ensuite de THALES. À l’heure d’écrire ces lignes il est difficile de savoir ce qu’il en sera au moment où vous les lirez. En revanche, il est certain que l’avenir de Gemalto va connaître une évolution : plan de transition purement interne ou intégration dans un projet industriel plus vaste. La seconde option paraît ici le plus probable. Cela pose plusieurs questions. D’une part, et immédiatement, il faut interroger la direction actuelle tout comme celle d’un potentiel acquéreur sur l’avenir du site de Meudon. La question de l’emploi est ici centrale. Elle rejoint une seconde interrogation sur le projet industriel qui doit être repensé. Gemalto opère dans le champ de l’innovation numérique et de la sécurité des technologies telle celle de l’internet des objets…

L’importance que prend le sujet de la cybersécurité est au cœur de ces évolutions. Il est donc essentiel que ce fleuron français puisse, d’une façon ou d’une autre, développer une stratégie offensive. Cela signifie, notamment, qu’il faut préserver voire augmenter la capacité de R&D et celle de nouer des partenariats industriels féconds. Ce qui signifie aussi une vision ambitieuse en termes de talents et compétences pour saisir les opportunités. Il est essentiel que le Gouvernement soit attentif à ce que la solution à venir s’inscrive dans une de filière permettant à la France et à l’Europe d’affirmer son rôle dans la 4ème révolution industrielle et où Gemalto doit continuer à jouer pleinement sa partition. La liberté d’entreprendre des acteurs économiques n’empêche pas que les pouvoirs publics puissent faire entendre leur voix dès lors que l’intérêt industriel du pays est concerné et que l’emploi est en cause. À cet égard, il est important que la ville, en lien avec le Gouvernement et les parlementaires du département soit mobilisée sur ce sujet.

Meudon C’est vouus avec ses élus, Marc Mossé (en Marche), Bouchra Touba (Ps), Denis Maréchal (Ps), Philippe Caramelle (en Marche).

Liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir

Pas de texte adressé à la rédaction de Chloroville pour l'édition de janvier-février 2018

Liste De l’air ! Rassemblement des citoyens, écologistes et radicaux

Meudon 2018

  • La rue de la Belgique ça coince
  • Le CNRS va construire et densifier Bellevue
  • L’ONERA et le Hangar Y vont se transformer
  • Forest-Hill va laisser place à des logements
  • Le viaduc va s’offrir un passage pour les piétons
  • Hewlett Packard s’installe à Meudon sur Seine
  • Meudon la Forêt dit stop aux voitures qui brûlent
  • Ikea déménage et s’agrandit de l’autre côté de la N118
  • Les carrières Rodin ne sont plus en péril imminent
  • Velib’ arrive à Meudon équipé d’une assistance électrique
  • Gemalto licencie 10% de ses effectifs mais reste à Meudon
  • Stationnement vous serez redevable mais plus en infraction
  • L’avenue du château n’aime toujours pas ses plots métalliques
  • La Folie Biancourt vendue : fermeture du Centre médicopédagogique et des ateliers artistiques

Je vous souhaite pour 2018 une excellente santé, des finances prospères, des projets nombreux et réussite dans ce que vous entreprendrez

Loïc Le Naour

loic.le-naour@mairie-meudon.fr

meudondelair.unblog.fr