Les tribunes d'expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les textes mis en ligne sont intégralement les mêmes que ceux publiés dans l'édition en cours du Chloroville

Liste Meudon ensemble

La proximité, fil conducteur de l’action publique

 

La 100ème édition du Congrès des Maires a eu lieu fin novembre, sous le titre « Réussir la France avec les communes ». L’emploi de ces termes n’est pas anodin quand on sait qu’une succession de décisions et de réformes ont fragilisé les collectivités territoriales, au premier rang desquelles les communes. Il y a encore quelques mois, lors de la Conférence nationale des Territoires, des efforts supplémentaires étaient demandés aux collectivités à hauteur de 13 milliards d’euros d’économies.

Le Président de la République a donc souhaité rassurer les élus locaux. Pour autant, ceux-ci continuent d’exprimer leurs inquiétudes : comment faire fonctionner des services et des équipements au bénéfice de la population s’ils ne disposent d’aucune marge réelle de manœuvre ?

Selon une simulation réalisée par la commission des Finances du Sénat, la suppression de la taxe d’habitation pour Meudon concerne 8398 foyers : c’est une perte de plus de 5,5 millions d’euros pour le budget de la Ville. Selon le gouvernement, la suppression de cette ressource pour les communes sera, dit-on, « compensée à l’euro près ». Mais derrière cette formule destinée à apaiser les élus locaux, nous craignons que cela ne soit pas le cas, d’autant que l’ensemble des Français pourraient bénéficier d’ici quelques années de cette exonération en raison du principe constitutionnel d’égalité devant l’impôt.

Comme nous avions déjà pu le préciser dans une précédente tribune, le produit de la taxe d’habitation a rapporté cette année à la Ville 23 M€, dont 8 M€ ont été reversés à l’établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest. Cette somme a servi à financer la restauration scolaire, le fonctionnement des crèches de la petite enfance, les accueils de loisirs, les missions de la police municipale, les activités des clubs seniors ou celles du service Jeunesse...

Un nouveau paysage de l’organisation territoriale issue des réformes récentes se dessine mais il impacte particulièrement les communes et leurs intercommunalités. Des incertitudes pèsent sur l’architecture territoriale en Ile-de-France Nous sommes notamment inquiets sur les perspectives en matière d’aménagement du territoire -et donc de notre commune- au regard de la définition de l’intérêt métropolitain, transfert de compétences oblige en raison de la loi NOTRe. En effet, à partir du 1er janvier 2018, c’est-à-dire demain, la Métropole du Grand Paris, -une administration de 45 personnes avec un auto-financement de 25 millions d’euros-, sera en droit de décider ce qui doit être ou non aménagé à Meudon. Nous risquons de plus avoir voix au chapitre. Nous allons donc devoir faire preuve d’une vigilance renouvelée.

Pour autant, nous avons de l’ambition pour notre ville. Même si la morosité a gagné du terrain, nous avons aussi de bonnes nouvelles : nous avons toujours fait en sorte de maîtriser la fiscalité et de conserver une gestion de « bon père de famille ». Meudon va accueillir prochainement sur son territoire de nouvelles entreprises (comme Hewlett-Packard par exemple), ainsi que les bénéfices de l’opération de la Pointe de Trivaux. De même, les équipements neufs qui renouvellent ainsi l’offre, sortent de terre. Nous avons eu le plaisir récemment d’inaugurer le Pôle Intergénérations qui regroupe le club seniors, l’espace numérique et la Maison pour Tous dans un bâtiment moderne et fonctionnel.

Le développement de nos territoires ne peut être dynamique et bénéficier aux habitants qu’à condition qu’il soit initié et contrôlé par les décideurs locaux que sont les maires et présidents d’établissements publics territoriaux. A trop éloigner la prise de décision du terrain sur laquelle elle est censée s’appliquer, on s’achemine vers une recentralisation, voire une étatisation de la gestion locale. Ce qui, dans une démocratie telle que la nôtre, n’est jamais bon.

En ce qui nous concerne, nous privilégions la proximité et restons attachés à l’esprit local qui anime nos services et équipements publics. Il faut savoir défendre aussi nos effectifs de sécurité, préserver l’offre de santé et privilégier les actions de solidarité. Nous nous y employons.

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.

 

La Majorité municipale

Liste Meudon Ensemble

 

 

Liste Meudon c'est vous

À l'heure où nous imprimons le magazine, la tribune de la liste Meudon c'est vous ne nous a pas été communiquée.

 

 

Liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir

Paroles, Paroles,…

Il n’est jamais inutile d’avoir un peu de mémoire en politique. Chaque Meudonnais se souvient qu’à l’occasion des dernières élections municipales la question avait été posée au maire sortant : « Que ferez-vous au moment du choix des mandats quand la loi contre le cumul des mandats entrera en application ? » Il avait répondu la main sur le cœur « Je choisirai Meudon ». Chacun peut donc s’apercevoir aujourd’hui de la duperie.

Remarquons que la loi avait été votée avant les dernières élections municipales, qu’elle n’a pas été modifiée depuis et que c’est donc sciemment que l’électeur meudonnais a été trompé. Aucun élément nouveau n’étant intervenu dans l’intervalle. Rien d’étonnant finalement à cette situation tant il est vrai que tout cela relève d’une vision de « petits arrangements » fruits de la professionnalisation de la vie politique. « A moi le Sénat, à toi la mairie ». Cette manière de procéder restera une tache démocratique originelle indélébile dans l’exercice du mandat de notre nouveau maire. Voilà pour la forme, qui en dit souvent plus long que les grands discours. Sur le fond nous en sommes réduits à espérer que les déficits annuels structurels de plus de 3 millions des deux centres culturels meudonnais, budgets dont l’adjoint à la culture avait la responsabilité, ne préfigure pas sa vision budgétaire… Le numéro de satisfaction et d’auto congratulation auquel s’est livrée l’équipe municipale à l’occasion du dernier conseil municipal contraste avec celle de notre pauvre vieux pays qui ploie sous les contraintes et impôts de la sphère publique. Tout cela avait des airs d’orchestre jouant sur le pont du Titanic.

 

Groupe Meudon, Terre de Talents, de Solidarité, d’Avenir

Romain Chetaille

Julie Huguenin-Tilmant

contact@chetaille-meudon.fr

Liste De l’air ! Rassemblement des citoyens, écologistes et radicaux

Un pied devant l’autre… dans votre direction !

Les dernières élections ont créé un bouleversement politique complet. « La République En Marche » s’est vue confier le mandat de remettre le pays en mouvement. Nous y sommes. 

Les meudonnais ont appuyé ce changement en donnant une large majorité à Emmanuel Macron et à notre député Jacques Maire.

Ce projet de rénovation politique, ouvert à tous, efficace, pragmatique et bienveillant, nous allons le poursuivre à Meudon, avec et pour les meudonnais. Aujourd’hui, le comité LREM-Meudon engage donc la construction d’un projet municipal, avec des énergies nouvelles, venant de tous les horizons, sans exclusive et avec la volonté de renouveler en profondeur notre vie démocratique.

C’est donc dès à présent et, en l’espérant, avec vous que nous allons penser et travailler à notre Meudon de demain !

Marchons ensemble pour Meudon et laissons s'exprimer toutes les envies et tous les talents!

 

Loïc Le Naour

loic.le-naour@mairie-meudon.fr

meudondelair.unblog.fr