Les tribunes d'expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les textes mis en ligne sont intégralement les mêmes que ceux publiés dans l'édition en cours du Chloroville

Liste Meudon ensemble

Construire l'avenir

Avec une moyenne de près de 80%, nous nous réjouissons du fort taux de participation à Meudon lors de l’élection présidentielle. La participation à un scrutin aussi décisif pour l’avenir de notre pays témoigne de l’attachement des Français à cette élection, pivot de la Vème République, et à nos valeurs républicaines.

Après l’élection du Président de la République, vont avoir lieu les élections législatives qui sont un autre temps fort de la vie politique française. Elles se dérouleront les 11 et 18 juin prochain.

Le nouveau Président de la République a créé la confusion en attribuant des postes à responsabilité à des personnalités issues des rangs de la droite ainsi qu’à des élus et experts proches de la gauche. Il appelle naturellement à disposer à l’Assemblée nationale d’une majorité monocolore pour assurer le vote sans discussion des projets à venir.

Or de nombreux dossiers doivent faire l’objet d’un examen très attentif : en particulier, la sécurité, l’emploi, la fiscalité, les retraites ou encore la CSG.

Les élections législatives vont désigner des députés qui auront certes un mandat national mais qui devront surtout avoir une connaissance fine de leur circonscription et des villes qui la composent, pour mieux les défendre. Par ailleurs, pour agir efficacement, le futur député doit pouvoir travailler avec les maires de Meudon, Chaville, Sèvres, Ville-d’Avray, Vaucresson et Marnes-la-Coquette qui composent notre circonscription. A cette condition, les bases d’une démarche constructive et bénéfique seront posées.

Affirmer que le clivage gauche-droite est révolu, est une chose. Satisfaire le désir de renouvellement se comprend également. Si la France a besoin d’un gouvernement qui réforme le pays, il faut des députés qui soutiennent les bons projets et servent de contrepoids quand les projets sont excessifs et vont trop loin.

Jusqu’à présent, les projets présidentiels demeurent flous et la feuille de route sera manifestement rythmée par les ordonnances, écartant le rôle du Parlement sur des sujets primordiaux.

Mais l’Assemblée nationale ne peut être confinée au rôle de simple chambre d’enregistrement. Il faut agir mais le faire avec le souci de la concertation et du dialogue avec des députés qui apportent leur pierre à l’édifice législatif, pour ne pas donner un blanc-seing à toutes les orientations du projet présidentiel.

Nous assistons à une recomposition de la vie politique. C’est indéniable. Néanmoins, le total des scores réalisés par l’extrême-droite et par l’extrême-gauche à l’élection présidentielle témoigne, notamment dans les zones rurales, du désarroi de nombre de Français et des fortes préoccupations sociales exprimées par de nombreux autres. Le gouvernement devra prendre en compte cette attente et ne pas créer les conditions d’un conflit majeur, comme notre pays l’a vécu l’année dernière.

Si on ne veut pas accentuer le malaise ambiant de défiance et de frustration qui existe actuellement dans la société française à l’égard des institutions politiques, de leurs représentants, il est indispensable que des députés relayant les valeurs de la droite républicaine et du centre puissent exprimer leur voix et agir de manière constructive avec le gouvernement, dans l’intérêt de la France

 

La Majorité municipale

Liste Meudon Ensemble

Liste Meudon c'est vous

À l'heure où le magazine du mois de mai a été imprimé, la tribune de la liste Meudon c'est vous ne nous a pas été communiquée.


MEUDON C’EST VOUS et ses élus, Marc Mossé, Bouchra Touba, Denis Maréchal, Alice Carton

Liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir

Présidentielle, législatives : La droite doit-elle disparaître ?

 On perçoit bien les avantages de l’élection d’Emmanuel Macron : un président jeune, philosophe, connecté au monde avec un gouvernement comprenant des professionnels de la société civile, spécialistes de leur secteur, reconnus pour leurs compétences plutôt que des élus choisis dans un casting aléatoire. Une génération d’élus accrochés à leurs fauteuils, sans projets, désormais ringardisés. Devons-nous pour autant verser dans la « Macron mania » au point que les élections législatives ne présentent que des candidats tentant de surfer sur le succès médiatique du président pour déboucher sur une simple assemblée parlementaire d’enregistrement ?   Sur tous les grands sujets de la société française, comment croire que l’unanimité puisse se faire ou même qu’elle soit souhaitable ?Il est important de ne pas se décider sur les images et le tumulte médiatique. Il est indispensable dans une démocratie que le citoyen bénéficie du pluralisme de l’offre politique et programmatique. La pluralité des tendances permet non seulement la richesse du débat politique mais aussi la compétition des offres. Sommes-nous arrivés au stade où la droite s'alignant sur le centre, lui-même largement inspiré par la gauche, devrait rendre les armes ? Les tenants de ce scénario semblent y voir une sorte d'accomplissement démocratique par évaporation des différences et arasement des différends. C'est pourtant l'inverse qui est vrai : la démocratie est un régime précieux en ce qu'il donne un cadre et une forme aux divergences d’opinions, non pas en ce qu'il les supprime. La politique se nourrit des oppositions, la démocratie garantit qu'elles ne dégénèrent pas. Comme l’écrivait fort justement un éditorialiste « Il est des ambitions qui dévorent, des appétits qui détruisent, des calculs qui mènent à la ruine ». À ce jeu, la droite s'interdit d'être un jour un recours. Au fond, en se jetant dans les bras du président, elle abdiquerait.

 

Groupe Meudon, Terre de Talents, de Solidarité, d’Avenir

Romain Chetaille

Julie Huguenin-Tilmant

 

contact@chetaille-meudon.fr

Liste De l’air ! Rassemblement des citoyens, écologistes et radicaux

Restons En Marche!

Emmanuel Macron est désormais le 8ème président de la Vème République. Un  nouveau chapitre de notre vie politique est ouvert au terme d’une campagne mouvementée.

 

Alors qu’avec le printemps sont revenus les beaux jours et le plaisir de nos festivités meudonnaises : fête géante de la musique, fête foraine…il faut le constater, cette séquence politique n’est pas close.

 

Les élections législatives des 11 et 18 juin représentent une nouvelle étape tout particulièrement importante pour donner à notre président les moyens de gouverner et de mettre en œuvre le programme sur lequel il a été élu.

 

L’enjeu de cette nouvelle élection est simple, pour cela, il est indispensable de dépasser les vieux clivages, si nous voulons, et surtout si vous voulez, mettre en place les solutions qui marchent afin de construire ensemble notre avenir.

 

 

Alors les 11 et 18 juin, votez pour remettre la France En Marche !  

 

Loïc Le Naour

loic.le-naour@mairie-meudon.fr

meudondelair.unblog.fr