Musée Rodin

Sur les hauteurs de Meudon, le musée comprend deux bâtiments : la villa des Brillants, qui fut la dernière demeure de Rodin et le musée en contrebas.

Du vivant du sculpteur, la propriété fut le cadre propice au développement de son œuvre. En 1900, une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles de nombreux praticiens, ouvriers et mouleurs, travaillait autour de lui.  Si Rodin se rendait chaque jour dans ses ateliers parisiens, au dépôt des marbres notamment, c’est à Meudon qu’était élaborée la part la plus intime de son œuvre.

Aujourd’hui les visiteurs découvrent en parallèle l’esprit d’un atelier et l’atmosphère d’une demeure d’artiste au tournant des XIXe et XXe siècle. Sa rénovation, menée en 1997 à partir de photographies d’époque, a permis de reconstituer le cadre de vie et de travail du sculpteur. La villa des Brillants s’est vu décerné par le Ministère de la Culture et de la communication le label "Maisons des illustres". Ce label est donné à des lieux de mémoire où les hommes et femmes qui y habitèrent se sont illustrés dans l’histoire politique, culturelle et sociale de la France. 

Inauguré en 1948, l'ensemble du domaine (parc, villa et musée) a été classé monument historique en 1972. Dans le jardin la statue du Penseur domine la tombe où reposent Rodin et Rose Beuret, maîtresse des lieux et compagne de toute une vie. Le musée présente de nombreux plâtres, dont ceux des œuvres monumentales dans leurs états successifs : de La Porte de l’Enfer au groupe de Bourgeois de Calais, en passant par de nombreuses études et figures pour le Balzac ou les monuments à Victor Hugo, à Puvis de Chavanne et à Whistler, installées sur une estrade centrale. Avant le bronze et le marbre, ces esquisses, études ou variantes révèlent le premier stade du processus créatif de Rodin. 

La salle du musée accueille, en raison des travaux de rénovation de l’hôtel Biron à Paris, de nouveaux aspects du travail de Rodin, dans une vision élargie de l’atelier. Les marbres du Secret, de la Vague ou d’Ève Fairfax illustrent un aboutissement de l’étude tandis que de nouveaux plâtres, le Torse de l’Age d’Airain drapé, la maquette du Christ et la Madeleine ou la Tour du travail montrent au public des développements tardifs ou méconnus de l’œuvre du sculpteur.

Un partenariat avec l'association La Source Rodin Grand Paris

Ouvrir l'art à tous et faire pratiquer au plus grand nombre, tel est le but du partenariat entre l'association La Source Rodin Grand Paris et le musée Rodin. La célèbre institution a acquis et rénové pour cette association, un pavillon qui abrite désormais la Maison des Ateliers et accueille dès mai 2016, des jeunes en difficulté pour leur faire découvrir la pratique artistique. 

"L'art est une bonne manière d'affirmer le sens de la liberté et de la responsabilité chez les jeunes" explique François Liebert, président de l'association. La Maison des Ateliers est un lieu de vie, de création et d'accueil animé par des artistes en résidence. En échange d'être logé sur place et de bénéficier des ateliers pour leur création personnelle, ces artistes animent des petits cours lors des vacances scolaires ou les mercredis après-midi, avec des enfants par groupes de 12 ou 15.

Un échange gagnant-gagnant au terme duquel les élèves qui se seront prêtés aux exercices de peinture, sculpture ou autre, pourront exposer leurs oeuvres lors du salon des Arts meudonnais ou des journées du patrimoine au musée Rodin.