Les berges de Seine réaménagées

Dernière ligne droite pour le projet Vallée Rive Gauche du conseil départemental des Hauts-de-Seine. Après six années de travaux, la circulation des voitures et des piétons est repensée, et des lieux de promenade ou de détente en bord de fleuves ont été aménagés.

Après concertation en 2008 et une enquête publique en 2010, le projet Vallée Rive Gauche a été déclaré d'utilité publique. Le conseil départemental des Hauts-de-Seine ouvre la Seine aux habitants. Ce sont 190 millions d'euros qui ont été investis par le conseil départemental pour transformer les 4,2 km de berges et de voirie le long de la Seine, entre Issy-les-Moulineaux et Sèvres.

Les aménagements

  • Création d'espaces paysagers le long de la Seine avec cinq grandes pelouses, de nombreux lieux de promenades et 77 % de surfaces végétalisées,
  • Ouverture d'une promenade bleue : un parcours en continu pour les piétons (élargissement des trottoirs) et les cyclistes (piste dans les 2 sens) sur plus de 4 km,
  • Transformation de la RD7 en boulevard urbain pour plus de fluidité avec deux files de circulation par sens et des carrefours à feux synchronisés, et plus sûr car entièrement intégré dans son environnement,
  • Protection des berges avec de nouveaux murs anti-crues habillés de gabions, sortes de cages métalliques, remplis de roches naturelles. Ces murs diminuent le risque de submersion de la voirie en élargissant le lit du fleuve de 3 à 20 mètres et assurent ainsi la protection des habitants et des logements proches jusqu'au niveau de la crue de 1924 (7,32 m)
  • Création de gradins permettant une liaison douce entre les berges et la voirie.
  • Pose de pieux d'amarrage pour les péniches.
  • Construction d'une nouvelle passerelle piétonne, côté Sèvres, pour rejoindre l'Île Seguin et la Seine musicale.

Participation de la Ville au projet. Le coût du projet à l'horizon 2017 sur le territoire de la commune s'élève à 8,17 millions d'euros. Meudon participe à hauteur de 24% soit 1, 96 millions d'euros. Voir le compte-rendu du conseil municipal du 3 juillet 2014, page 10 (pdf).