Martine Herviou, la musique au coeur

Professeur de musique aux conservatoires de Vanves et de Meudon, Martine Herviou propose une pratique instrumentale à des enfants porteurs de handicap. Privilégiant une approche ludique et sensorielle, elle les transporte dans un univers qui peut les aider à s'épanouir dans leur vie de tous les jours.

- Agrandir l'image, .JPG 201Ko (fenêtre modale)
En plus d'être professeur au conservatoire, Martine Herviou intervient dans les classes meudonnaises spécialisées (CLIS et UEA) depuis 2011.

De quelle façon ce projet est-il né ?

J’interviens dans les écoles élémentaires Monnet-Debussy et Ferdinand Buisson, plus précisément dans une CLIS (classe d’inclusion scolaire) et une UEA (unité d’enseignement pour enfants autistes). J’aime travailler avec ces enfants car je leur apporte des connaissances musicales, mais ce sont aussi des outils pour leur épanouissement personnel. En 2013, j’ai suivi une formation spécifique auprès du centre européen musical Alain Carré, car je souhaitais aller plus loin dans ma démarche. L’idée d’animer des ateliers musicaux pour ce public a été bien accueillie par le directeur du conservatoire Marcel Dupré, David Zambon. Les enfants pratiquent un instrument par trimestre à choisir parmi piano, djembé, flûte à bec ou voix. Les cours hebdomadaires durent vingt minutes, bien souvent en présence de leurs parents.

Comment se comportent-ils et quelle est votre méthode d’apprentissage ?

Les enfants souffrent de handicaps différents, le travail doit donc être adapté à chacun. Certains ne peuvent pas rester assis devant un piano plus de dix minutes, d’autres ne parlent pas mais peuvent chanter… C’est un travail sur le long terme. Mon approche est ludique et sensorielle, avec des objectifs multiples : stimuler l’écoute, l’imagination, la mémoire, améliorer la motricité, la concentration, travailler la respiration et les aider à avoir confiance en eux…Je mets en place des jeux rythmiques, utilise le dessin comme support ainsi que le sound painting. Les bases de ce langage gestuel de direction d’orchestre sont simples à comprendre par les enfants. Je veille à ne jamais les mettre en situation d’échec tout en gardant un objectif de progression. Le moteur, c’est le plaisir !

Avez-vous vu un changement dans leur attitude ?

Ces enfants ne trichent pas et, avec eux, rien n’est jamais acquis à l’avance. Ils peuvent être à 100 % dans l’activité ou bien la délaisser sans prévenir. Un jeu peut fonctionner un jour et pas la semaine suivante. Mais ils sont aussi capables de mettre une énergie folle. Je me souviens du petit Léo, enfant autiste, qui mettait toutes ses forces pour chanter alors qu’il avait beaucoup de peine à s’exprimer. Voir le visage des enfants s’illuminer est toujours un moment merveilleux. Il faut comprendre que la musique exige beaucoup de rigueur et d’efforts. C’est encore plus difficile pour eux, même si le travail est adapté.

Les autres professeurs du conservatoire vous épaulent-ils ?

Les professeurs interviennent déjà ponctuellement durant les séances collectives pour des présentations d’instruments. Je souhaiterais qu’ils accueillent des enfants porteurs de handicap sur le long terme mais cela est à réfléchir au cas par cas. Certains de mes collègues m’ont déjà fait savoir qu’ils étaient prêts à se lancer dans cette aventure difficile mais passionnante. Ne brûlons cependant pas les étapes, car ce projet n’en est aujourd’hui qu’à ses balbutiements.

Vous projetez également de créer un atelier collectif...

Celui-ci pourrait réunir trois, voire quatre enfants, qui pratiqueraient ensemble la musique. Ce nouvel atelier serait destiné aux enfants qui n’ont pas pu intégrer une classe du conservatoire et serait plus axé sur la transmission orale que sur un apprentissage traditionnel. À la rentrée prochaine, les séances se dérouleront à l’espace culturel Robert Doisneau à Meudon-la-Forêt, le mardi après-midi. L’inscription à titre individuel des élèves fait suite au dépôt d’un dossier d’inscription que l’on peut télécharger sur le site de la Ville et d’un rendez-vous individuel. CF