Pollution lumineuse

Le sur-éclairage engendre gaspillage et effets négatifs sur la biodiversité.

Afin de réduire les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie, l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels (bureaux, commerces, bâtiments agricoles ou industriels, bâtiments publics, façades et vitrines par exemple) est limité. 

Le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie a entrepris de réglementer l'éclairage de nuit pour limiter au maximum la pollution lumineuse

Certaines dérogations sont prévues, notamment pendant les périodes de fêtes et lors d’événements définis par arrêté préfectoral.

- Agrandir l'image, .JPG 109Ko (fenêtre modale)
Cliquez pour agrandir l'image