Accompagnement médico-social

Veille saisonnière

Tous les ans, la veille saisonnière du Plan National Canicule (PNC) est déclenchée le 1er juin. Il est automatiquement désactivé le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien.

Qu’est-ce que la veille saisonnière ?

C’est la période pendant laquelle le Centre Communal d'Action Sociale de la Ville veille à ce que les personnes les plus vulnérables soient mises à l’abri du danger des fortes chaleurs.

Une assistance est assurée en cas d'accident climatique : appels téléphoniques, visites, orientation vers les services compétents… L’inscription est volontaire et les informations communiquées sont confidentielles.

Comment bénéficier de la veille saisonnière ?

Le CCAS de la Ville met en place une procédure d'inscription volontaire sur le registre des personnes vulnérables. Ces personnes bénéficieront si besoin est de l'intervention des services sociaux et sanitaires en cas de fortes chaleurs.

  • Pour les seniors : appelez le 01 41 14 82 53 / 81 70
  • Pour les personnes handicapées: appelez le 01 41 14 80 87

Comment s'inscrire ?

L'inscription peut se faire à la demande de la personne elle-même ou à la demande d’un tiers avec son accord. Pour cela, inscrivez-vous en téléchargeant la fiche d'inscription au registre communal. La radiation du registre est ensuite possible par simple courrier.

Accompagnement social

 La coordination gérontologique du CCAS

Ce service accueille les personnes de 60 ans et plus et leur entourage pour les aider à analyser leurs difficultés et identifier les solutions. 

Écoute et conseil : 

La coordination gérontologique

  • Écoute et de conseille les solutions les mieux adaptées quelque soit le problème
  • Informe sur les droits, les services et les prestations dont la personne peut bénéficier
  • Oriente vers les professionnels compétents

Animer et intervenir :

La coordination gérontologique

  • Met en place des animations ouvertes aux personnes isolées pour favoriser le lien social
  • Intervient sur le terrain (visite à domicile, en EHPAD…)
  • Propose des rendez-vous de santé, loisirs et culture pour les personnes isolées et dépendantes.
  • Mets en place des actions de prévention (café mémoire, atelier équilibre, semaine bleue…). En partenariat avec le Club senior de la sérénité , le centre social Millandy (voir informations ci-contre), l'association France Alzheimer et l'association Vedibe. 

Le service travaille également en collaboration avec les médecins, les paramédicaux, les hôpitaux, les associations, les travailleurs sociaux ainsi qu'avec le réseau de santé Osmose.

Se former pour aider un parent, un proche : 
Vous pouvez bénéficier de formations d'aidants familiaux dans les locaux de l'accueil de jour Odilon Lannelongue à Vanves ou d'autres accueils de jour répértoriés dans les Hauts-de-Seine. Durant la formation, votre proche peut-être accueilli le jour.

Soins infirmiers à domicile

Une prise en charge est proposée aux personnes âgées dépendantes de plus de 60 ans nécessitant des soins d’hygiène et infirmiers. Ce service intervient sur prescription médicale. Ce service est agréé par l'Agence régionale de santé (ARS) qui détermine le nombre de patients pris en charge.

Orientation vers un établissement ou service médico-social

Il existe différentes structures d'hébergement, chacune répondant aux besoins spécifiques de la personne et de son handicap (plus de détails sur le site du conseil départemental).

CITL (initiation au travail et aux loisirs)

Les centres d’initiations au travail et aux loisirs (CITL) proposent aux personnes inaptes au travail une activité variée afin de développer ou de maintenir leur potentialité d’insertion sociale.

Les CITL sont des lieux d’accueil à la journée des personnes handicapées inaptes au travail qui proposent des activités aussi bien manuelles que physiques sous forme d’ateliers. Certains centres ont pour projet l’insertion en milieu professionnel protégé ou accueillent des travailleurs d’ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) à temps partiel.

Ces structures sont appelés foyers occupationnels de jour dans d’autres établissements. Le choix de l’établissement appartient à la personne handicapée ou à sa famille mais doit également tenir compte des places disponibles.

Les foyers d'accueil médicalisés

Ces établissements ont pour but d’accueillir des personnes handicapées physiques, mentales ou atteintes de handicaps associés dont la dépendance totale ou partielle requiert l'assistance d'une tierce personne pour la plupart des actes de la vie quotidienne, ainsi que d'une surveillance médicale et de soins constants.
Elles proposent généralement un accueil à temps plein et quelques places d'externat.

À la fois structures occupationnelles et structures de soins, les Foyers d'Accueil Médicalisé obéissent à des règles de double tarification : un tarif pour les prestations de soins et un tarif couvrant les frais d'hébergement identique à celui des foyers d'hébergement.

Les foyers intégrés

Les foyers intégrés sont des logements collectifs comprenant des appartements pour deux ou trois personnes handicapées qui bénéficient d'un soutien éducatif plus accentué que les services d'accompagnement. Ces résidents assument leur loyer et les frais concernant leur quotidien.

Le foyer intégré est un intermédiaire entre le foyer d’hébergement classique et le service d’accompagnement à la vie sociale.

Le choix de l’établissement appartient à la personne handicapée ou à sa famille mais doit également tenir compte des places disponibles. Le département participe au financement des foyers intégrés, logements collectifs pour les travailleurs handicapés.

Les foyers de vie

Les foyers de vie ou foyers occupationnels accueillent les adultes handicapés qui sont inaptes à l’exercice d’une activité professionnelle, y compris en milieu de travail protégé mais qui disposent d’un minimum d’autonomie pour accomplir les actes simples de la vie quotidienne. Ils assurent dans leurs locaux, la prise en charge au cours de la journée et un hébergement la nuit.

Le choix de l’établissement appartient à la personne handicapée ou à sa famille mais doit également tenir compte des places disponibles.

Conditions

L’admission dans ce type de foyer se fait sur décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Les frais de séjour en foyer peuvent être pris en charge au titre de l’aide sociale en fonction des ressources de la personne handicapée. Une contribution est ainsi calculée, lui laissant à disposition un minimum de ressources fixé par décret. 

Pièces à fournir

  • Télécharger le dossier
  • Télécharger le certificat médical 
  • Le parcours professionnel 
  • Un certificat médical daté de moins de 3 mois,
  • Une photocopie recto verso d’un justificatif d’identité de la personne handicapée et, le cas échéant, de son représentant légal (pièce d’identité en vigueur ou titre de séjour en cours de validité ou tout autre document d’autorisation de séjour en France),
  • Une photocopie d’un justificatif de domicile,
  • Une attestation de jugement en protection juridique (le cas échéant).

À savoir
Ce dossier complet rempli devra être déposé au service aide sociale du CCAS qui le transmettra à la MDPH. Vous pouvez également l’adresser directement au service compétent.

France Alzheimer

L’association vous accueille lors de permanences d’accueil et de soutien psychologique aux familles dont un proche est atteint de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés. 

CRAMIF (accompagnement de l'assurance maladie)

Le Service social de l’Assurance Maladie (CRAMIF) accompagne les assurés du régime général domiciliés dans les Hauts-de-Seine dont l’état de santé affecte leur vie quotidienne et/ou professionnelle.

Il les informe, les conseille dans leurs démarches pour trouver des solutions adaptées à leurs difficultés d’accès aux soins, de maintien à l’emploi, de perte d’autonomie liée à leur situation de handicap ou d’âge avancé.

Pratique
Au centre social Millandy
Sur rendez-vous au secrétariat du Service social de l’Assurance Maladie
01 71 10 90 56