À compter de ce mois, l’ancienne carrière de craie Arnaudet va bénéficier de travaux de sécurisation en vue de sa réhabilitation et de sa valorisation.

Témoin de la riche histoire meudonnaise, la carrière de craie Arnaudet se cache en contrebas du musée Rodin, dans le quartier de Val Fleury. Du XVIIIe siècle jusqu’au début du XXe, elle fut exploitée sur trois niveaux pour en extraire le blanc de Meudon. Cette activité a contribué à la renommée de la Ville, laissant derrière elle un site classé depuis 1986 pour son intérêt scientifique (marqueurs géologiques et paléontologiques) et artistique.

Néanmoins, ces vestiges sont aussi précieux que fragiles. Un plan de prévention des risques naturels prévisibles a été prescrit sur le territoire de la commune par arrêté préfectoral du 15 avril 2003, complété par un porté à connaissance d’avril 2019. En 2017, l’Institut National de l’Environnement Industriel et des risques (INERIS) pointait un « risque d’effondrement généralisé ».

Enfilade de galeries avec voûte peignées en plein-cintre.

Un enjeu de sécurité publique

Pour éviter la répétition d’effondrements observés par le passé à Meudon, Issy-les-Moulineaux ou Clamart, la Ville et l’Inspection générale des carrières ont fait différentes études successives ayant amené le Ministre de la transition écologique à autoriser ces travaux sur site classé. Mi-avril, le Conseil d’Etat a rejeté le pourvoi en cassation suite à la décision de la Cour administrative de Versailles, confirmant la légalité de l’autorisation ministérielle et clôturant les voies de recours.

Ainsi, des travaux destinés à garantir la sécurité publique et la stabilité de la carrière vont s’engager sous le contrôle de la Préfecture des Hauts-de-Seine et de l’Inspection générale des carrières – un comité de suivi de chantier se réunit tous les mois sous la présidence de la Préfecture. Le comblement porte sur 45% des 8 km de galeries identifiées comme zones à risque. En effet, plusieurs dizaines d’habitations se trouvent dans le périmètre d’incidence menacé d’effondrement.

PAS DE CONSTRUCTION EN SURFACE : UN PARC PUBLIC !

Conformément aux engagements de la Ville, le terrain situé au-dessus des galeries comblées ne sera pas construit. À la place, un espace vert agrémenté de sculptures viendra magnifier le paysage. Ainsi, ce projet de parc public scelle la promesse de la Ville de ne rien construire à cet emplacement.

Mettre en valeur le patrimoine

Le cahier des charges de l’opération prévoit la stricte conservation et la possibilité de visiter des points d’intérêts géologiques et artistiques. Car cette carrière de craie présente de multiples attraits. Scientifique, pour les fossiles de l’ère tertiaire qu’elle abrite. Artistique, pour l’aspect esthétique général du site. Architectural, pour la prouesse réalisée par les maîtres-carriers.

Les travaux de sécurisation permettront d’envisager la valorisation de tout ou partie des 55% restants de la carrière. Sans sécurisation, pas de valorisation possible.

La Carrières Arnaudet s’étend sur 3 niveaux. Cet escalier taillé dans la masse mène de l’étage intermédiaire vers l’étage inférieur.
Galerie avec vestiges de meule de champignonnière.
Contact secondaire tertiaire avec ancien terrier ou traces de végétaux au sein du secondaire.

Respecter l’environnement et les habitants

D’un point de vue environnemental, les terres apportées répondent à des critères précis. Autrement dit, il n’y a aucun risque que le comblement conduise à une pollution des eaux souterraines ou des sols.

Les matériaux seront acheminés par bandes transporteuses (aucune circulation d’engins dans les étages supérieurs des carrières). Les terres apportées feront l’objet d’un suivi rigoureux.

Dans l’optique de réduire au maximum les nuisances, plusieurs capteurs de bruit et de vibrations seront installés et des essais réalisés sur site, sous le contrôle de la Ville. Enfin les livraisons de terres auront lieu de 10h à 17h, en semaine, afin de ne pas perturber la sérénité des riverains.

Renseignements : contact.carrieres@mairie-meudon.fr

Mise à jour le : 15 avril 2022