Restauration scolaire

La Ville est très attentive au bon déroulement des repas du midi et à l'équilibre alimentaire des menus proposés aux enfants.

Des plats de qualité

La qualité des produits est exigée dans les marchés publics de restauration scolaire :

  • 12% des repas scolaires contiennent des produits d'origines biologiques (yaourts, pain, légumes verts, féculents)
  • 100% des légumes sont d'origine Agriculture raisonnée, de proximité et de saison, fournis frais ou surgelés
  • les fruits sont de qualité "extra" pour 60% et de catégorie 1 pour les 40% autres
  • les potages en hiver sont faits maison
  • plusieurs pâtisseries sont élaborées par la cuisine centrale
  • les volailles sont de la filière Label Rouge
  • le bœuf et le veau sont d'origine France type race à viande charolaise
  • certains fromages sont d'appellation d'origine AOP

Qualité et respect de l'environnement
La démarche environnementale de la Ville implique aussi l'utilisation de barquettes biodégradables et recyclables, et une lutte contre le gaspillage. Voir notre dossier contre le gaspillage alimentaire (Chloroville avril 2015 / pp 18-19).

Le temps du midi : un temps pour l'épanouissement de l'enfant

Parce que fortement imbriquée dans la journée scolaire, l’activité municipale du temps du midi est supervisée sur chaque site par le directeur de l’école (alors rémunéré par la ville), en collaboration avec le référent des temps périscolaires. Des adultes, aux compétences et missions diverses, agents de restauration, ATSEM (présentes auprès des plus jeunes avant le temps de sieste), animateurs, composent l’équipe éducative au service de l’enfant.

Coupure entre 2 temps de classe ou d’activité de loisirs, l’heure du déjeuner s’inscrit dans le rythme global de la journée de l’enfant. Il doit représenter un moment privilégié, non seulement pour se restaurer, mais aussi pour « faire une pause » et prendre plaisir à retrouver ses pairs autour du repas.

Le temps du midi renvoie donc :

-          d’une part, à un temps éducatif à part entière :

Moment de détente et de convivialité, la pause méridienne contribue à l’épanouissement de l’enfant. Elle doit permettre la coupure, la détente, le loisir, le jeu, le repos. Les encadrants proposent des activités qui tiennent compte du rythme et de la disponibilité de chaque enfant. Mais l’enfant a aussi droit à ses moments d’évasion et/ou d’inactivité, de rêveries, de confidences avec ses camarades… L’adulte n’oblige pas l’enfant à participer à une activité, il mettra simplement des espaces et des jeux à sa disposition.

-          d’autre part, à une restauration équilibrée et de qualité : 

La diététicienne, responsable du service Restauration, y veille particulièrement en suivant de près la bonne exécution du marché de restauration. La Ville associe à ses réflexions les enfants et les acteurs éducatifs (parents élus, directeurs et professionnels des écoles). Ainsi, des enquêtes de satisfaction et des commissions de restauration avec dégustation sont organisées. Grâce à cela, l’objectif va bien au-delà de la simple restauration des enfants. Le repas favorise l’éducation à la santé, le développement du goût, la découverte d’aliments et la sensibilisation au gaspillage. C’est un moment attendu des enfants, propice à leur sociabilisation et à leur apprentissage de l’autonomie.

Les menus proposés sont à 4 composantes avec parfois deux choix proposés à l’entrée, au fromage et /ou au dessert. Certains plats sont livrés en quantité supplémentaire pour permettre aux enfants d'être resservis s'ils le souhaitent. Cela participe à la lutte contre le gaspillage alimentaire dans laquelle la Ville s'est engagée.