Colline Rodin

Véritable écrin de verdure, la colline Rodin est devenue, au fil du temps, une immense friche industrielle. Sur les anciennes carrières de craie, dans le prolongement de la maison du sculpteur, ce site est constitué de parcelles en déshérence, de hangars de stockage, de bâtiments en ruine et d’entreprises artisanales.

Résidence jeunes actifs

L’office Seine Ouest Habitat va construire un nouveau foyer de jeunes travailleurs composé de 50 chambres, de places de parkings extérieurs et d’un local d'activité, situé au 10-14 rue du Docteur Arnaudet.

  • 50 logements pour jeunes actifs de 16 à 25 ans (en CDD, contrats d'alternance ou apprentissage)
  • Gestion : association Les jeunes de la Plaine
  • Permis de construire : accordé par la Ville de Meudon
  • Livraison : avril 2020

Carrières

Au terme de nombreuses études techniques, l’Inspection générale des carrières a déterminé un périmètre dans lequel il y a un risque périmètre d’effondrement généralisé. 106 piliers sont concernés. La configuration géologique est la même qu’à Clamart où un effondrement en 1961 avait causé 21 morts et une quarante de blessés.

La Ville étant propriétaire d’une partie des carrières, sa responsabilité est engagée au même titre que celle des autres propriétaires. Investir dans des travaux de sécurisation et de comblement des carrières est une obligation et une opération à fonds perdus pour la commune dans la mesure où cette partie de la colline Rodin doit devenir un jardin public.

Une autorisation spéciale de travaux a été demandée au Ministère pour se substituer aux propriétaires insolvables et bénéficier d’aides publiques (Fonds Barnier) qui financeront 50% des dépenses.

Le projet d'aménagement prend en compte les atouts et les contraintes naturelles du site. Son enclavement, sa topographie et son sous-sol constituent des éléments forts de son identité.

À la limite de Clamart et d'Issy-les-Moulineaux, la colline se trouve à moins de 15 minutes à pieds des lignes de tramway, du RER C et du Transilien. Pourtant, le site est très enclavé. Il n'est accessible que par des sentiers, depuis la rue du Docteur Arnaudet.

L'établissement public foncier d'Île-de-France (ancien EPF 92) possède 60% des terrains et prévoit d'aménager:

  • des logements en accession (environ 400) et pour étudiants, des logements sociaux, notamment une résidence étudiante et un foyer pour jeunes actifs avec un local d'activités
  • des espaces verts
  • des sentes piétonnes