En 2020, la police municipale est intervenue 109 fois pour tapage nocturne dans des logements alors que les policiers meudonnais n’avaient été appelés que 37 fois en 2019. La police municipale a aussi dissout 42 attroupements sur la voie publique.

Bruits du voisinage, bricolage, jardinage, fêtes… sont des causes de tapage nocturne dès lors qu’elles sont produites en dehors des heures autorisées par l’arrêté municipal du 28 février 2011.

Ces bruits de comportement peuvent être sanctionnés dès lors qu’ils troublent de manière anormale le voisinage, de jour comme de nuit.

Service-public.fr détaille les droits de chacun et la réglementation.

Le dialogue et la médiation suffisent souvent à éviter le recours au contentieux et à rétablir de saines relations de voisinage !

Mise à jour le : 20 janvier 2021

Lire aussi