Expression des groupes politiques

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les textes mis en ligne sont intégralement les mêmes que ceux publiés dans l'édition en cours du Chloroville

Liste Meudon ensemble

Ce 15 avril au soir, face au terrible incendie qui a ravagé la cathédrale
Notre-Dame, ce ne sont pas seulement les catholiques ou les parisiens qui se sont émus. Cette 
immense onde de tristesse s’est étendue bien au-delà, en témoignent ainsi les innombrables messages 
et dons venus du monde entier.
Car ce soir-là, c’est la France qui était touchée au cœur de son histoire millénaire et de ses 
racines.

Au cœur de son histoire, ce joyau gothique ayant vu s’écrire sous sa nef les chapitres les plus riches de notre roman national, de la première réunion des États généraux en 1302, aux mariages princiers, tel celui d’Henri IV et Marguerite de Valois en 1572, en passant par le sacre de Napoléon. Défiant les siècles, Notre-Dame s’inscrit pleinement dans le paysage national, résistant aux aléas du temps, des révolutions et des soubresauts de l’Histoire, jusqu’à l’avènement de la  République. La cathédrale sonnera ainsi la libération de Paris et verra les cérémonies funéraires de De Gaulle, Pompidou et Mitterrand. Les cloches ont également résonné, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015.


Au cœur de sa littérature aussi. Ils ont été nombreux à la raconter: Victor Hugo bien sûr, mais aussi Charles Peguy, Louis Aragon, Paul Claudel, et tant d’autres qui en ont fait une « cathédrale de poésie » pour reprendre les mots de Jules Michelet. Ainsi, en cette soirée du 15 avril, la France avait son cœur en cendres. Peut- être le meilleur exemple est cette foule, qui instinctivement s’est réunie au pied de la cathédrale, dans un de ces élans de solidarité collective que notre Nation n’a que trop connus dans des circonstances dramatiques ces dernières années.

Notre-Dame, infiniment noble et douloureuse ce soir-là aura peut-être permis à nombre d’entre nous de ressentir à nouveau cet attachement viscéral pour un patrimoine qui n’a d’égal nulle part ailleurs. Trop souvent, nous avons tendance à  considérer que cette richesse nous est acquise, éternelle. Alors oui, nous reconstruirons la cathédrale, car elle est le reflet de notre âme de bâtisseurs, et en ce sens le prochain Conseil municipal proposera l’adoption d’une subvention d’un euro par Meudonnais.
L’une des leçons à tirer de cet épisode malheureux, c’est qu’il est du devoir de chacun de s’investir, à son niveau, dans la préservation de notre patri- moine. L’État bien entendu, qui se doit de sanctuariser les budgets culturels et conduire une politique ambitieuse de rénovation et réhabilitation, les collectivités locales qui ont leur part à jouer, mais aussi chaque citoyen.
La Grande Perspective, avec l’avenue du Château, l’Orangerie et son Bastion, l’Observatoire et bien sûr le Hangar Y, constituent un patrimoine meudonnais exceptionnel mais fragile. Le Hangar Y a failli disparaître, faute d’entretien pendant des décennies, nous l’avons sauvé in extremis. Nous devons nous mobiliser pour préserver ces joyaux historiques. La Ville demande que les redevances perçues par l’État dans le cadre de l’exploitation de ce bâtiment soient reversées à l’entretien de cette Grande Perspective et nous espérons être entendus. Nous allons également créer un fonds de dotation, qui permettra aux entreprises et aux Meudonnais de s’investir dans cette formidable entreprise commune.


« Il faut arrêter le marteau qui mutile la face du pays. Il y a deux choses dans un édifice, son usage et sa beauté ; son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous, à moi, à nous » écrivait Victor Hugo en 1825. Des mots qui résonnent plus fort aujourd’hui.


La majorité municipale / Liste Meudon Ensemble

Liste Meudon c'est vous

À l’heure où nous imprimons ce magazine, la tribune de la liste Meudon c'est vous ne nous a pas été communiquée.

Liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir

A Meudon, le débat s’écrit plus petit.


Chaque lecteur aura pu constater la diminution de la taille des tribunes dévo- lues à chaque groupe 
du conseil municipal. Une mesure qui ne fait que traduire l’autoritarisme de l’exécutif local. 
C’est pourtant exactement l’inverse dont nous aurions besoin : du débat naissent les solutions des 
problèmes auxquels sont confrontées nos collectivités. A l’instar de ce qui est reproché à 
l’échelon national à un président omnipotent, la démocratie locale étouffe de ses petites 
mesquineries autoritaires. Chaque conseil municipal se déroule ainsi suivant le même rituel où de 
longs monologues alternent avec des votes qui obéissent à des consignes transmises au préalable. Ce 
qui donne l’occasion d’assis- ter à des scènes surréalistes comme par exemple celle où une garantie 
d’emprunt est octroyée sans autre questionnement, par le conseil municipal à un organisme de 
logement social sans qu’aucun document financier permettant d’évaluer la santé financière du dit 
organisme ne soit joint à la délibération ! Une assemblée où règne une véritable police de séance qui
conduit une adjointe au maire à nous sommer de justifier (contre toute règle) notre vote contre le 
niveau de fixation des taxes locales. Peut-être, dans son esprit, devrions-nous demander 
l’autorisation de ne pas être d’accord?
« C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser » avait déjà 
diagnostiqué Montesquieu. Il est facile, de se faire applaudir quand il n'y a pas de contradicteur. 
Le débat, lui, attendra. La vraie démocratie aussi.

Groupe Meudon, Terre de Talents, de Solidarité, d’Avenir
Romain Chetaille - Julie Huguenin-Tilmant
contact@chetaille-meudon.fr

 

Liste De l’air ! Rassemblement des citoyens, écologistes et radicaux

Cuisine et dépendances,


A un an des élections municipales, nous avons laissé parler notre imagination, nous avons des projets sérieux et nous allons vous surprendre. Mais, qui sera candidat et surtout sur quelle liste ? Au centre et à droite il y a la majorité ac- tuelle et ceux qui souhaitent le renouvellement de la vie politique. A gauche certains souhaitent un regroupement. Oui mais, qui en prendrait la tête ? Pour les Meudonnais, l’important c’est de réunir toutes les femmes, tous les hommes de progrès 
qui dans leurs formations politiques, dans la société civile, dans la vie associative, dans le monde économique veulent que cette ville soit gérée dans l’unité avec une équipe qui soit le reflet de la population.
Il est trop tôt pour dire de qui et de quoi sera fait demain, mais une chose est sûre à un an des élections, la partie d’échec est déjà engagée et chacun y va de sa stratégie pour prendre une longueur d’avance.


Loïc Le Naour (En Marche)
loic.le-naour@mairie-meudon.fr