Les tribunes d'expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les textes mis en ligne sont intégralement les mêmes que ceux publiés dans l'édition en cours du Chloroville

Liste Meudon ensemble

Garantir la sécurité du quotidien

Après avoir lancé le dispositif de « Police de sécurité du quotidien », le ministre de l’Intérieur a présenté officiellement, le 18 septembre, son plan pour les «Quartiers de reconquête républicaine ».

Cette nouvelle formule perpétue un véritable concours Lépine de la sécurité publique, où chaque ministre de l’Intérieur renomme les dispositifs existant en promettant des moyens supplémentaires.

Alors que l’accent est mis sur des quartiers prioritaires – peu importe leur nom – qu’en est-il de Meudon?

Une ville de près de 50000 habitants, réputée calme, qui n’est pas pour autant exempte d’agressions, vols et cambriolages, dégradations et destructions diverses. Si la sécurité publique est une mission régalienne, elle se confronte à un principe de réalité: la diminution constante des moyens.

Le commissariat de Meudon connaît une baisse de ses effectifs, limitant la présence sur le terrain la nuit mais également le jour. Cette tendance risque de se confirmer dans les prochaines années, au gré des regroupements des forces de l’ordre à l’échelle de territoires plus grands.

C’est lorsque l’on s’interroge sur le rôle de la municipalité que l’un des principaux débats resurgit: est-ce aux villes d’assurer ces missions? La réponse est oui… car il n’y a pas le choix. Si l’État ne peut assurer ses propres missions, aux élus locaux de prendre leurs responsabilités.

Et Meudon ne manque pas à l’appel.

Cela se concrétise d’abord et avant tout par une coopération avec la police nationale. Une convention a été signée avant l’été entre la Ville et le commissariat, entérinant les modalités de coopération opérationnelle entre les polices municipale et nationale. La Ville a également encouragé la mise en place d’une réserve citoyenne de la police nationale, se positionnant en précurseur d’un dispositif qui aujourd’hui donne pleine satisfaction. La ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, Jacqueline Gourault, l’a d’ailleurs souligné lors de sa visite au commissariat le 6 septembre dernier.

Mais cela n’est pas suffisant et Meudon doit renforcer sa propre politique de sécurité.

En matière de prévention, des médiateurs de rue ont été déployés en soirée depuis plusieurs semaines. En allant à la rencontre des jeunes, ils participent à la prévention des conflits et à l’amélioration de la tranquillité publique. La Ville a également adhéré au dispositif Mairie vigilante qui lui permet d’alerter les riverains inscrits sur le réseau de voisins vigilants et organisé une réunion d’information le 19 septembre. Il appartient maintenant à chacun d’entre nous de faire de cette initiative un succès pour lutter efficacement contre l’insécurité.

L’arsenal juridique a été lui aussi renforcé au moyen d’un arrêté anti attroupement du Maire, qui permet aux forces de l’ordre d’intervenir lorsque des rassemblements de personnes troublent le voisinage.

Enfin, la police municipale est de plus en plus sollicitée. C’est d’ailleurs elle qui se positionne petit à petit comme la police de proximité. Les futurs recrutements et le renforcement de leur équipement la conforteront dans ce rôle et permettront des patrouilles de nuit. L’installation de nouvelles caméras de vidéo-surveillance est également programmée pour s’ajouter à celles déjà disposées à différents endroits de la ville. L’action conjointe de ces différentes mesures a d’ores et déjà permis une baisse d’un tiers des cambriolages depuis le début de l’année: il faut continuer !

Mais ne l’oublions pas : la sécurité a un prix. Il faut des moyens humains et matériels pour protéger nos concitoyens.

Or, non content d’appeler les élus à leur responsabilité, l’État n’hésite pas dans le même temps à diminuer les crédits alloués aux collectivités. Cette situation ne pourra perdurer longtemps.

Le dernier rapport parlementaire commandé par le gouvernement appelle à « conforter les polices municipales en tant que la 3e force de sécurité du pays ». Dont acte.

L’État ne peut pas pour autant se désengager: la sécurité doit rester prioritairement une mission régalienne. Les villes peuvent conforter leur rôle de partenaire notamment en matière de prévention et de contact privilégié avec la population est c’est ce que Meudon fait.

Espérons que la police de sécurité du quotidien répondra aux attentes en matière de renforcement de la coopération entre villes et État. Il en va de la sécurité de tous.

La majorité municipale
Liste Meudon Ensemble

Liste Meudon c'est vous

À l’heure où nous imprimons ce magazine, la tribune de la liste Meudon c’est vous ne nous a pas été communiquée.

Liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir

À l’heure où nous imprimons ce magazine, la tribune de la liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir ne nous a pas été communiquée. 

Liste De l’air ! Rassemblement des citoyens, écologistes et radicaux

Que faire pour les personnes en situation de précarité ?

Alors que les montages financiers d’optimisation fiscale pratiqués par des multinationales ou des grandes fortunes sont montrés du doigt, 9 millions de personnes vivent en France sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 1015 euros par mois. Le débat relatif à la pauvreté arrive enfin au Parlement.

À Meudon les clichés abondent, ville riche, protégée et privilégiée. Pourtant elle est de plus en plus inégalitaire avec ses 1000 foyers fiscaux à l’ISF et un taux de pauvreté de l’ordre de 9%, avec 700 personnes au RSA. Dans un tel contexte l’action sociale est vraiment fondamentale.

Le monde associatif qui œuvre au quotidien permet d’aller vers plus de solidarité et de pallier aux insuffisances des institutions. L’objet de certaines d’entre elles les conduit à intervenir dans la vie de la cité. Hélas, ce n’est pas toujours toléré alors que leurs réflexions pourraient enrichir notre action.

Pour le comité La République En Marche Meudon
loic.le-naour@mairie-meudon.fr