Les tribunes d'expression politique

En application de la loi du 2 février 2002 relative à la démocratie de proximité, un espace d’expression est réservé aux groupes politiques composant le conseil municipal. Les textes, informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les textes mis en ligne sont intégralement les mêmes que ceux publiés dans l'édition en cours du Chloroville

Liste Meudon ensemble

Préserver un cadre de vie durable

Meudon s’investira pleinement dans la semaine du développement durable organisée du 5 au 10 juin. Une partie sera consacrée à la sensibilisation des élèves des écoles primaires qui pourront participer à des ateliers et des animations à la serre du Potager du Dauphin comme aux serres municipales. Les adultes pourront assister à la projectiondu film « L’intelligence des Arbres » au CAC et se rendre aux serres municipales pour s’informer sur les sujets environnementaux.

Cette série d’événements sera l’occasion de rappeler que le développement durable est au coeur des préoccupations de la majorité municipale, dans son action quotidienne comme dans la mise en oeuvre de grands projets. Meudon est une ville d’équilibres : elle réussit à mêler dynamisme et tranquillité, urbanisation et préservation de l’environnement. Cette logique, c’est celle du développement durable. Longtemps victime d’idées caricaturales, elle est aujourd’hui entrée dans les pratiques courantes et tient une place prépondérante dans la définition et la mise en oeuvre de politiques publiques.

Cela se retrouve dans les grands projets, concrétisés ou à venir. L’aménagement des berges de Seine, inaugurées le 4 mai dernier, a permis d’offrir aux Meudonnais un espace de vie au bord du fleuve. Il fallait repenser cet espace pour en faire un lieu accessible à tous, sécurisé et arboré. Les berges ont été agrémentées de nombreux espaces verts pour en faire un lieu de promenade, de détente et de loisirs sans oublier le renforcement de la lutte contre les inondations. Le réaménagement de cet espace terminera de convaincre les entreprises de venir s’installer à Meudon sur Seine pour faire profiter leurs salariés d’un cadre propice au développement. De nouveaux habitants viendront s’installer à la recherche à la fois du dynamisme économique de Meudon campus et de la respiration qu’offrent les berges. Ici aussi, il a fallu imaginer un quartier résidentiel pour offrir des espaces de vie modernes et sécurisés, une voirie adaptée et bien sûr des services culturels et sportifs à disposition des habitants comme l’Avant-Seine.

Tous ces aménagements ont été pensés dans une logique de développement durable, se traduisant par un juste équilibre entre tranquillité, sécurité, dynamisme économique et espaces naturels. Du côté de Meudon La Forêt, le futur écoquartier de la pointe de Trivaux s’inscrit parfaitement dans la réalisation de cet objectif. Ce grand projet d’aménagement fait partie des 100 quartiers innovants et écologiques bénéficiant d’un soutien de la région Île-de-France. Pour obtenir cette labellisation il a fallu penser un quartier offrant des logements, de l’emploi, des services de proximité dans un environnement sécurisé et exemplaire sur le plan écologique et énergétique notamment s’agissant des transports. Les Forestois pourront bénéficier d’une offre culturelle et sportive de qualité dans un espace entièrement repensé. Cet équilibre se retrouve aussi au coeur de l’action quotidienne des services de la ville dans la réalisation des aménagements paysagers et dans l’entretien des espaces verts.

La nature est omniprésente à Meudon, c’est d’ailleurs l’une des principales caractéristiques de la ville. Plus de 45 hectares d’espaces verts publics mobilisent chaque jour les agents de la ville et permettent à Meudon d’arborer fièrement le label 4 fleurs attribué à seulement 248 communes en France par le Conseil national des villes et villages fleuris. Les 1 100 hectares de forêt, véritable poumon vert en plein coeur de Meudon, sont gérés par l’ONF avec laquelle la ville organise régulièrement des opérations visant à en assurer la protection. C’est le cas notamment de l’opération « Forêt propre », qui rencontre un fort succès chaque année depuis 1982.

La ville de Meudon est engagée dans le développement durable avec ses partenaires que sont GPSO et les nombreuses associations concernées. Un soutien est ainsi apporté aux associations qui oeuvrent pour cette cause comme « les Colibris » de Meudon, qui travaillent à une écologie à la fois sociale, solidaire et tournée vers la nature en proposant les « jardins à partager », le Jardin d’Amélie qui offre des actions pédagogiques à la serre du Potager du Dauphin ou encore les AMAP, sans compter les apiculteurs et toutes les associations qui sont sur le terrain.

La majorité municipale continuera d’oeuvrer pour permettre aux Meudonnaises et aux Meudonnais de profiter de ce cadre de vie auquel ils sont si attachés.


La majorité municipale
Liste Meudon Ensemble.


Liste Meudon c'est vous

Pour des cantines sans plastique

Depuis de nombreuses années la question de la restauration scolaire bio a constitué un sujet d’importance pour de nombreuses associations. MEUDON C’EST VOUS et auparavant MEUDON OXYGENE ont milité en ce sens et nous avons obtenu de réelles avancées dans notre ville. Cependant, la qualité de la nourriture servie à nos enfants n’épuise pas les mesures à prendre dès lors qu’il s’agit de santé publique. Sans sombrer dans une lecture dogmatique voire idéologique du principe de précaution, il importe de rester vigilant et à l’écoute des alertes portées par des scientifiques et militants de la cause écologique.

Ainsi, des associations ou collectifs se mobilisent contre l’utilisation des plastiques dans le cadre de la restauration scolaire ; à MEUDON aussi. Il apparait, en effet, selon certaines recherches, notamment par les National Institutes of Health, que des plastiques même sans Bisphénol A sont aussi susceptibles de rejeter de dangereux oestrogènes synthétiques ,et cela même en dehors de toute utilisation intensive (four à micro-ondes, lave-vaisselle…). Les risques liés aux perturbateurs endocriniens sont majeurs et nous ne pouvons attendre que ceux-ci soient avérés dans le cadre de l’usage de ces plastiques dans les cantines alors que des moyens de substitutions existent et peuvent être utilisés sans difficultés. Les citoyens se posent des questions et les scandales sanitaires des années passées ont montrés qu’il est possible d’anticiper certains d’entre eux. Il est important de prévenir des risques que l’on sait pouvoir éviter.

C’est pourquoi, le Groupe MEUDON C’EST VOUS soutien la démarche de la députée LREM Laurianne Rossi ayant déposée un amendement dans le cadre de la loi dite Egalim, afin d’interdire l’utilisation des plastiques dans ce cadre. L’amendement a été rejeté en Commission le 19 avril dernier. Il est susceptible d’être rediscuté en séance publique le 22 mai prochain (difficile à dire à l’heure d’écrire ces lignes), à l’identique ou modifié. Nous souhaitons qu’il soit adopté. Notre Groupe plaide donc, à tout le moins, pour que la ville de Meudon décide d’elle-même, comme d’autres communes l’ont fait ou s’apprêtent à le faire, le retrait dans les cantines des établissements scolaires de Meudon, du plastique et le remplacement par de la vaisselle non toxique, le remplacement des barquettes en plastique dans lesquelles les plats sont livrés et réchauffés par des contenants alimentaires en matériau inerte (inox, verre ou céramique) et durable.

Nous sommes évidemment conscients des difficultés que cela peut engendrer tant sur le plan économique, et aussi logistique pour les personnels de restauration scolaire. Il nous apparait toutefois que la balance des intérêts en présence doit conduire à une décision faisant primer la santé des enfants. A cet égard, il nous semble que la contrainte économique est relativement modeste et rapidement amortissable, notamment par les prestataires.

MEUDON C’EST VOUS et ses élus Marc Mossé (LREM), Bouchra Touba (PS), Denis Maréchal (PS), Philippe Caramelle (LREM)

PS : Notre groupe est très heureux que Denis Maréchal ait été élu Président de la Commission des Affaires Sociales de la Ville de Meudon. C’est une reconnaissance du travail accompli par Denis mais au-delà, la preuve qu’une majorité ouverte et une opposition constructive peuvent travailler ensemble dans le respect de leurs identités et différences ou divergences, avec pragmatisme et sens de l’intérêt général, pour servir le bien commun. C’est tout à l’honneur de notre ville et de son conseil municipal. Nous voulons évidemment remercier et saluer le travail incessant et de grande qualité de Michel Borgat, Adjoint en charge des question sociales qui fait honneur à la fonction d’élu. 

Liste Meudon terre de talents, de solidarité, d’avenir

Histoire du petit propagandiste municipal


Le lecteur de Chloroville l’ignore certainement mais l’expression des groupes politiques à travers leur tribune est soumise à Meudon à la lecture préalable de la liste majoritaire ! Singulière conception de la démocratie. Et quand les lignes que nous remettons pour parution ne plaisent pas, le petit propagandiste municipal rédacteur sort son sifflet et décerne des brevets de vertu. Ainsi s’est-il permis d’écrire dans le dernier numéro que ce que nous écrivions sur le contexte de la suppression de 2 jours de congés des personnels municipaux était faux. Plutôt que de parfaire ses connaissances sur le temps de travail dans les collectivités, il a préféré nous gratifier dans sa tribune de quelques perles que n’aurait pas reniées Monsieur de La Palisse comme « l’Europe c’est la Paix » (sic) ou « l’Europe doit se réinventer ». Certainement lirons-nous sous sa plume dans un prochain numéro que la guerre c’est triste et que la pauvreté est à combattre. La lecture du rapport annuel de la Cour des comptes sur les finances publiques lui serait certainement plus utile. En le parcourant, il aurait pu y lire exactement ce que nous écrivions comme « la durée du temps de travail est un autre levier très important. Un certain nombre de collectivités ont récemment décidé d'appliquer la durée légale. Mais la Cour ne juge pas cela suffisant. Elle voudrait voir se généraliser ces décisions, quitte à les rendre obligatoires. Elle prône donc la suppression des jours de congés non réglementaires ». C’est bien dans ce cadre que la municipalité de Meudon a été obligée de supprimer les jours qu’elle avait accordés indûment à ses personnels et que cette suppression a anormalement fait l’objet d’une négociation avec l’octroi d’une prime en compensation. Plutôt que de commenter les tribunes des autres avant parution, il ferait mieux de laisser place à la décence. Il fut un temps où l’on pouvait corriger les calomniateurs bavards sur les prés de Meudon. Temps bénis.  


Groupe Meudon, Terre de Talents, de Solidarité, d’Avenir
Romain Chetaille
Julie Huguenin-Tilmant

contact@chetaille-meudon.fr

Liste De l’air ! Rassemblement des citoyens, écologistes et radicaux

Deux précautions valent mieux qu’une
 
Le président de la République a pris l’engagement durant sa campagne électorale de porter à 50 % les produits bio, écologiques, ou issus de circuits courts dans les cantines scolaires et les restaurants d’entreprise.
 
Les députés ont voté, le 19 avril dernier, en faveur de la restauration collective publique, à l’horizon 2022, à au moins 50 % de produits issus de l’agriculture biologique ou durable.
 
En revanche, ils n’ont pas voté l’abandon des contenants alimentaires, en plastique, de cuisson, de réchauffe et de service dans la restauration collective. Pourtant ces substances sont reconnues comme des perturbateurs endocriniens les molécules de synthèse migrant dans l’alimentation avec la chaleur ou une conservation, même à froid, de longue durée.
 
Aussi, ont-ils laissé aux collectivités territoriales le soin d’expérimenter l’interdiction de ces contenants. Que va faire Meudon ?
 
Loïc Le Naour
(La République En Marche)
loic.le-naour@mairie-meudon.fr