Ecoutez

La Ville et Engie portent l’ambitieux projet de proposer une énergie propre, la géothermie, pour alimenter le réseau de chaleur de Meudon-la-Forêt. La géothermie repose sur la valorisation de la chaleur de la terre comme source d’énergie et garantit une meilleure stabilité des prix aux usagers.

Jusqu’ici alimenté par la chaufferie au gaz de la route du Tronchet, Meudon-la-Forêt va bénéficier de travaux pour passer, à terme, à une énergie plus propre : la géothermie. Le projet, approuvé à l’unanimité, majorité et opposition, par le Conseil municipal en mars dernier, se veut aussi bien écologique qu’économique. Subventionné par l’ADEME et la Région Île-de-France, l’investissement d’Engie s’élève à 36,8 millions d’euros, pour 30 ans de tranquillité et d’économies.

Construite en 1961, la chaufferie de Meudon-la-Forêt fonctionne aujourd’hui au gaz. Dans un contexte économique tendu et face à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, la Ville, en lien avec Engie Solutions, a choisi la géothermie. L’exploitation sera assurée par GéoMeudon, une société dont la Ville sera actionnaire à hauteur de 10% du capital. La représentation de la Mairie au conseil d’administration de GéoMeudon permettra de garantir la transparence des comptes et des prix.


Le projet de création d’une unité de géothermie à Meudon-la-Forêt va pouvoir démarrer avec la signature officielle qui a eu lieu le 28 octobre ! Cela représente 83% d’énergies fossiles effacées au profit d’une énergie propre et renouvelable, produite localement pour chauffer 7 600 logements dès 2026. Cette signature permettra de lancer dès 2023 la construction d’une géothermie sur le réseau de chaleur de la ville et ainsi de fournir une énergie d’origine renouvelable à plus de 83 %. Cela marque un point détape significatif vers le verdissement du réseau de chaleur de Meudon.

Sur l’Île-de-France, il n’y a pas beaucoup de réseaux qui ont un taux d’énergie renouvelable aussi haut.

Yann Madigou, directeur grand territoire d’Engie Solutions.

Alléger la facture

Du fait de sa production locale, la géothermie garantit une relative stabilité des prix. La facture énergétique sera donc moins soumise aux aléas de la politique internationale. Entre 2021 et 2022, le prix du gaz a ainsi été multiplié par 5.

En fonction de l’évolution du prix du gaz, la réduction sur la facture sera comprise entre 25 et 40%.

Denis Larghero, Maire de Meudon

Moins d’émissions de CO²

Ce verdissement du réseau de chaleur affirme la politique de transition écologique de la commune. La géothermie permettra d’alimenter le réseau de chaleur de Meudon à 83% d’énergie renouvelable. Ainsi, 17 700 tonnes de CO² seront évitées chaque année pendant trente ans (un Français produit en moyenne 12 tonnes de CO²/an). Ce qui correspond à 9 800 véhicules thermiques en circulation. Grâce à cette technologie, pas moins de 7 600 logements, dont le nouvel écoquartier de Meudon-la-Forêt, ainsi que les équipements publics, pourront bénéficier d’un chauffage entièrement local et écologique.

Mise en service en 2026

Les travaux démarreront au printemps 2023 par le démantèlement de l’ancienne chaufferie gaz. La continuité de service sera assurée pendant toute la durée du chantier.
Par ailleurs, afin de réduire au maximum l’impact sur les riverains, GéoMeudon a prévu plusieurs dispositifs : mur anti-bruit, capotage phonique des pompes et de la tour de forage, capteurs acoustiques et vibratoires, outil de mesure de la qualité de l’air… Un médiateur sera également mobilisé pour faire le lien avec les habitants.

La mise en service de la nouvelle usine de géothermie est prévue en octobre 2026.

LA GÉOTHERMIE, COMMENT ÇA MARCHE ?

La géothermie dite « basse énergie » repose sur l’exploitation de la chaleur présente dans le sous-sol où la température de l’eau oscille entre 50 et 95 degrés. Pour capter cette eau, il faut creuser jusqu’à 1 500 m de profondeur. Un système de canalisations assure la remontée du fluide vers un échangeur thermique. Les calories produites sont finalement injectées dans le circuit de chauffage urbain.

En chiffres

7 600
logements
desservis

8 km
de
réseau

83%
d’énergie renouvelable
en 2026

80
points de livraison

17 700 t de CO2 évitées par an, soit 9 800 véhicules en circulation

15,9 MW puissance de la géothermie

Le projet en vidéo

Une question sur le projet ? Visionnez la vidéo d’ENGIE Solutions et devenez incollable sur la géothermie !

Mise à jour le : 03 novembre 2022