La Ville numérise régulièrement ses fonds d’archives et principalement les grandes sources généalogiques. Parallèlement, un travail d’indexation est réalisé par une équipe de bénévoles afin de faciliter les recherches généalogiques en ligne.

La Ville de Meudon tient à remercier Paul Bruchon, Micheline Decharenton, Françoise Delaunay, Yves Fargain, Nicole Favry, Denise Garzcynski, Gabriel Guibert, Bernard Guibert, Jacqueline Hue, René Journet, Christiane Laborie, Françoise Le Maignan, André Lequeux, Anne Maunoury, Janine Milliard, Paul Naegel, Christine Papeguay, Yveline Peyroux, Marie Roux, Micheline Sanchez et Françoise Terrioux.

Actes de naissance et de mariage (1793-1902) et de décès (1792-1902)

Instauré par le décret du 20 septembre 1792, l’état civil se substitue aux registres paroissiaux. Il comprend les actes de naissance, de mariage et de décès rédigés par l’officier d’état-civil de la commune. Il répertorie ainsi, pour chaque type d’acte, l’ensemble des événements par ordre chronologique.
Ces actes sont accessibles via GAORegistres en saisissant simplement le patronyme de la personne recherché.

Tables décennales des décès (1792-1902)

Les tables décennales sont des listes alphabétiques nominatives qui répertorient toutes les naissances, tous les mariages et les décès survenus dans la commune sur une période de dix ans.

Recensements de la population

Source généalogique essentielle, le recensement de la population apporte, selon les périodes, de nombreux renseignements sur la composition des familles (nom, prénom, âge, date et lieu de naissance, profession, adresse).
Mis en place par décret des 19 et 22 juillet 1791, les premiers recensements nominatifs datent de 1836 et sont renouvelés tous les 5 ans (années 1 et 6). Du fait de la guerre, les années 1871 (recensement réalisé en 1872), 1916 et 1941 en sont dépourvues.
Voir les données accessibles via GAORegistres.

Morts pour la France 1914-1918

Lors de la Grande Guerre (1914-1918), 471 morts pour la France ont été recensés par les archives municipales. Ces derniers sont morts au front ou dans l’un des hôpitaux militaires installés à Meudon.

Aide à la recherche

Mise à jour le : 11 octobre 2021